« Draw a circle that's the Earth ♪ »
{ Bienvenue sur notre forum !
N'hésites pas à t'inscrire ! Tu verras, tout les membres et personnages sont vaccinés, pis ils sont pas méchants~!

Nous t'attendons~

« Draw a circle that's the Earth ♪ »


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hongrie
À poêle !
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 13/11/2013
Age : 19

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Elizabeta Héderváry
{ Fiche de relations.:
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t109-adjonisten-hongrie-fiche-terminee

MessageSujet: Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]   Mar 17 Déc - 11:54











H O N G R I E
Hongrie . Elizabeta Héderváry . Feminin . Europe . Autriche. Prusse. Italie.  Holy Roman Empire. Roumanie . Hongrie d'APH -trouvésurTumblr-. Rang personnalisé .
Prusse me l'a recommandé . Aucun  . Membres chaleureux et  accueillants,  beau design . Semble être un très bon forum. ?/7 . Poêle .


. Ce à quoi je ressemble .

Autant commencer par les banalités. Hongrie a l'apparence d'une jeune femme d'une vingtaine d'années environ et mesure 160 cm pour 53 kg. Détaillons la un tout petit peu plus, dès à présent. Le visage d'Elizabeta est plutôt fin, mais reste assez carré dans l'ensemble. Ses traits sont plutôt doux, mais peuvent rapidement se changer et offrir un air à en effrayer plus d'un. Elle possède deux yeux d'un vert émeraude. Sa peau est plutôt claire et marque assez facilement. Ce visage est encadré par une chevelure brune, longue et légèrement bouclée. Et dans cette tignasse se trouve une fleur jaune ou rosée, représentant le Lake Balaton. Elle ne se maquille pas, ou très rarement pour des occasions, n'étant pas adepte de ce genre de choses. Ses épaules sont assez carrées et elle adopte souvent une démarche plutôt raide. Ses vêtements sont souvent les mêmes : soit un uniforme militaire hongrois vert accompagné d'un béret, soit une robe hongroise folklorique. Depuis qu'elle vit chez Autriche, elle a tendance à mettre ses formes féminines plus en valeur. Dans tous les cas, elle sera toujours accompagnée de son '' arme '' fétiche, sa poêle. Et attention, elle a de la force et quand elle frappe on le sent passer. Quand elle n'était qu'une petite nation, elle s'habillait comme un garçon et portait un '' uniforme médiévale du passé '' continuellement, comme elle le dit aujourd'hui.

. Et dans ma tête ? .

Avant, Hongrie était un véritable garçon-manqué, si puis-je dire. Expliquons cela. Quand elle n'était encore qu'une petite nation, Elizabeta était persuadée qu'elle était un garçon. De ce fait, elle se comportait comme tel : elle était impulsive, avait un langage plutôt familier, avait tendance à chercher la bagarre, était partante pour faire les 400 coups qu'importe avec qui, quand et où, et traumatisait ceux qu'elle jugeait faible, dont Autriche. Il lui arrivait quand même d'être sympathique ou de jouer avec certains. Elle avait par exemple donné des conseils à Lituanie, et trouvait même Prusse plutôt '' cool '', pour vous dire. Elle passait plus de temps dehors, à regarder les chevaux sauvages dans les pleines du pays, qu'à l'intérieur, à remplir ses fonctions de nation. La seule personne qui arrivait à lui faire peur, voir même à la terroriser, était l'empire Ottoman. Elle a d'ailleurs plutôt mal vécue ses défaites contre lui. À part ça, elle pensait, même après plusieurs centaines d'années, même après avoir obtenue la forme d'une adolescente, que sa poitrine naissante n'était que des bourrelets de graisse et que son pénis n'avait tout simplement pas commencé à pousser. Elle s'est rendue compte de la vérité concernant son sexe après avoir remarqué, comparé aux autres, que sa force diminuait, qu'elle courrait moins vite et surtout en voyant la réaction de certains de ses camarades vis-à-vis de sa personne. Oui, mais ça, c'était avant. Une fois qu'elle eut rejoint Autriche dans sa maison, après le déroulement de plusieurs événements, elle changea radicalement de comportement. Elle laissa son attitude garçonne au placard pour en adopter une bien plus féminine. Elle délaissa toutes ses anciennes activités comme la chasse, pour passer son temps dans la maison d'Autriche, à remplir certaines tâches ménagères. Elle a ainsi acquit l'image d'une grande soeur voir même d'une mère pour certains. Elle n'a, en revanche, pas perdu sa loyauté et est bien plus travailleuse. Elle raffole des potins et des ragots en tout genre concernant les autres nations. Étant une véritable fanatique des relations homosexuelles entre deux hommes, elle doit avouer avoir une petite préférence pour les rumeurs concernant deux nations masculines. Elle se fait très facilement des idées et des films, même avec Roderich, qui est tout de même son ex-époux au jour d'aujourd'hui. À part ça, elle se considère elle-même comme quelqu'un de plutôt malchanceux et assez maladroit et à tendance à foncer un peu trop souvent tête baissée. De temps en temps, Lizzy se met à parler d'elle au masculin, mais elle le fait plus par automatisme qu'autre chose. Il se trouve aussi qu'elle est toujours accompagnée de sa -fidèle- poêle et qu'elle a tendance à chercher des noises à Roumanie ou Prusse. Et qu'elle frappe. Fort. Très fort.

. C'est moi, et alors ? .

Ce que j'aime : Les sources thermales ;Les choses mignonnes ; Autriche ; Emmerder Roumanie ou Prusse ; Les pâtisseries ; La musique Hongroise ; Les relations homosexuelles ; Les doujinshis de Japon ; Emmerder Roumanie ou Prusse. Oui elle  adore ça.

Ce que je n'aime pas : Qu'on s'approche trop près des régions vitales d'Autriche, ou même des siennes ; L'empire Ottoman ; passer pour quelqu'un de fragile ; la perversion de certaines nations (?)


En bref : Loyale – Fidèle – Travailleuse – Maladroite
. Il était une fois, une nation .

Hongrie est réellement devenue elle-même en l'an 1001. Avant ? Oui, avant elle était déjà là, mais elle n'était qu'une toute petite nation, une petite chose fragile, tout simplement car elle n'avait pas de peuple fixe. Effectivement, sur ses terres se retrouvaient des tribus nomades. Puis finalement, les Magyars ont colonisé cette jeune nation. En 896 ils ont fondé une principauté, mais elle n'est devenu qu'en 1001 le Royaume de Hongrie. Magyar Királyság dans sa langue.  A partir de là, nous pouvons couper son histoire en deux parties. La première avant l'union Austro-Hongroise, et la seconde après.

A V A N T

Au début, les Magyars, avant tout guerriers, font comme les Huns et les Avars avant eux : ils vivent d'élevage et du pillage de l'Europe occidentale, menant campagnes à travers l'Allemagne, la France et l'Italie. Du latin Hungari vient le français ”ogre”, à cause de leur cruauté. Hongrie ne cachait d'ailleurs pas cette cruauté, suivant son peuple. Mais la défaite du Lechfeld en Souabe (955) décide son peuple à changer de mode de vie : ils se sédentarisent, se mêlent aux populations agricoles du bassin du Danube  et se christianisent. La jeune enfant qu'était Elizabeta n'approuva d'abord pas cette idée. Elle aimait se battre, faire pleurer les autres nations, limite les insulter. Elle était comme ça, la brunette, oui. Bien sur, cela avait surpris de voir une gosse de sept ans physique courir sur le champ de bataille en hurlant comme une possédée. On la ramenait au camp, et elle ne pouvait venir qu'à la fin, quand tout était terminé. Alors elle trouvait le pays perdant, et là, elle riait pas mal. Mais une nation doit suivre son peuple. Et elle a donc finit par adopter ce... nouveau mode de vie, plus zen. Au début, elle râlait. Puis elle s'est calmé, essayant de voir du positif. Et en 1001, elle a eut un vrai nom. Elle était le Royaume d'Hongrie. Et surtout, elle avait enfin un roi, le premier, Etienne Ier de Hongrie.
Sous les dynasties suivantes, le peuple d'Hongrie connaît un développement rapide, malgré la terrible invasion barbare de 1241. Elle a de quoi être fière, car son territoire s'étend. De ce fait, elle se met à grandir, et adopte l'enveloppe physique d'un enfant d'une dizaine d'années. On intègre comme États vassaux le royaume de Croatie, le banat (marche-frontière) de Slavonie, les banats ou voïvodats(principautés) serbes au sud (Bosnie, Voïvodine) et valaques (roumains) à l'est (le banat de Severin, d'autres petites formations étatiques en Transylvanie, Moldavie et Valachie), et on s'étend un moment de l'Adriatique à la Mer Noire. Oui, c'était pas rien, quand même. Elle l'avoue, il lui arrivait alors que son côté vantard reprenne le dessus, et qu'elle devienne un peu hautaine. De plus, s'ajoutant à ses nouveaux territoires, des mineurs et des bâtisseurs de langue Allemande, ainsi que des Saxons s'installent sur les nouvelles terres et développent l’agriculture, exploitent l'or, et élèvent des cathédrales, des villes et des forteresses. Les Slaves et les Valaques sous son autorité élèvent du bétail, et cultivent des vergers et des vignes. Des Sicules défendent les frontières. C'était une période tranquille pour l'enfant, qui passait du temps dans les pleines, avec les chevaux (que tout les chevaliers recherchaient, s'il vous plaît) hongres ou non. Elle laissait faire son roi, trouvant qu'il s'en sortait très bien sans elle, et revenait au château qu'en cas extrême, et le soir pour dormir et manger. Bref, elle était devenue une puissance Européenne, et elle le vivait très bien, la gamine.
En 1301, la dynastie  árpádienne , qui était la première dynastie Hongroise, s'éteint. La brunette resta aux côtés de son souverain jusqu'au bout, mais ne pleura pas pour autant. Elle avait en tête la mentalité de son peuple : fier. Pleurer, c'était juste « bon pour les latins ». Et de plus, elle ne dû pas attendre longtemps. En 1308, une nouvelle dynastie est mise  en place : la dynastie angevine. Un nouveau boss lui ait donné, le roi Charles-Robert.
Pendant la période angevine, la superficie du royaume de Hongrie, sans compter les conquêtes provisoires et les dépendances vassales, est estimée à 300 000 km², peuplés d’environ 3 millions d’habitants. On dénombre 49 villes royales libres, 638 bourgs jouissant de privilèges, et quelque 21 000 villages. Environ 2,4 millions de personnes sont des paysans libres qui exploitent près de 300 000 propriétés roturières ou tenures, de 20 ha en moyenne. De 360 000 à 480 000 personnes sont astreintes au servage. Le pays compte environ 2000 gros propriétaires, 40 000 moyens et une noblesse de 150 000 petits propriétaires, avec seulement 50 000 citadins. La population est peu dense et l’immigration se poursuit, surtout dans les régions périphériques, en Slovaquie et en Transylvanie, avec l’installation de colons roumains, moraves, polonais, ruthènes et allemands. Et Elizabeta dans tout ça ? Elle se calmait petit à petit,  elle venait un peu plus voir son boss. Son peuple était plus calme, donc elle aussi. Elle continuait toujours à s'entraîner à l'épée, ou accompagnait les autres à la chasse. Mais elle était tout de même bien plus calme.
Puis en 1458 vint un nouveau roi. Mathias Corvin. Il met en place plusieurs grandes réformes administratives et judiciaires, crée une armée (l’armée noire) et développe la nation sur le plan commercial et culturel. Il pratique une politique centralisatrice en mettant en place une fiscalité destinée à poursuivre la lutte contre les Ottomans, en développant les villes qui échappent aux barons pour passer sous la protection du roi. Sous son règne, la population de la Hongrie a atteint 3,5 millions d’habitants, répartis pour 1/3 en 800 bourgs de 500 à 1000 habitants, le reste habitant sur les terres domaniales, en majorité paysans. Depuis le xive siècle, l’agriculture avait progressé grâce à l’amélioration des techniques et à l’extension des surfaces cultivées. La société rurale s’est différenciée : aux tenanciers censitaires possédant une tenure héréditaire s’opposent les serfs métayers qui exploitent les « réserves » des seigneurs et les paysans sans terres qui louent leurs bras. La corvée est le fait des serfs métayers ; pour les autres, elle se limite à l’entretien des demeures seigneuriales. Tous payent aux maîtres de la terre (nobles) des redevances en nature et en argent, qui s’ajoutent aux impôts royaux de plus en plus lourds. À la fin du xve siècle, de nombreux paysans hongrois, soumis à un système seigneurial qu’ils estiment trop lourd, se réfugient sur les terres du sultan où leur sort est meilleur. Les villes se sont développées. Buda compte une vingtaine de milliers d’habitants. Elles unissent les fonctions commerciales aux fonctions administratives. La période angevine a vu l’essor des industries minières, surtout l’or et l’argent de Slovaquie et de Transylvanie ; au xve siècle, un nouveau procédé permet des exportations de cuivre vers l’Autriche et la Thuringe. L'empire Ottoman avait beau effrayer la jeune nation, elle restait toujours aussi fière de son roi.
Malheureusement, un humain doit bien mourir un jour, et cela arriva en 1490. Le roi d'Elizabeta n'avait pas d'héritier, et cinq candidats se disputèrent la couronne. Au bout du compte, ce fût  Ladislas Jagellon qui réussi à obtenir la couronne. Surnommé « Dobrze », « béni-oui-oui », il est indifférent aux affaires de l’État, qu’il laisse s’appauvrir au profit des barons et des prélats qui l’ont mis sur le trône. Les impôts et les revenus régaliens tombent au quart de ce que percevait Mathias Corvin. L’armée noire, qui s’est d’abord mise au service du roi, se livre à des exactions faute d’être payée et sera dissoute par le capitaine Pál Kinizsi. Les barons féodaux retrouvent leur ancien statut. La Hongrie connaît des conflits internes, notamment une rébellion paysanne. Ce fût la première révolution que vécue la nation. Elle ne sortit pas de sa chambre pendant des semaines entières.
Puis vint son cauchemar.  Le premier vrai cauchemar. La domination Ottomane.
Lors de leur défaite à Mohács le 29 août 1526 face à Soliman Ier dit le Magnifique, 24 000 Hongrois meurent. Parmi eux se trouve le jeune roi Louis II de Hongrie (1506-1526). Le 11 novembre, le prince de Transylvanie, János Szapolyai qui « rate » la bataille, est couronné à Székesfehérvár. Après cet événement, la position et l'avenir de la Hongrie sont menacés : le frère de la femme du roi mort, Ferdinand de Habsbourg, également prince d'Autriche, revendique la couronne de Hongrie, et le 18 décembre, il est couronné à Pozsony par les nobles les plus puissants du pays. C'est la fin de la Hongrie dite médiévale. Le 20 juin 1527, Ferdinand de Habsbourg déclare la guerre à son compétiteur János Szapolyai. Il rentre dans Buda le 20 août et remporte une victoire décisive à Tokaj le 27 septembre. Szapolyai doit de se réfugier en Transylvanie : c'est la cause du commencement de l'alliance entre Soliman et János Szapolyai. Ferdinand, reconnu par la diète de Presbourg réunie le 25 octobre, est couronné roi de Hongrie le 3 novembre. Fin du cauchemar ? Oui, en un certain sens. Mais tout ça a marqué la petite fille, si bien qu'elle eut du mal à sortir dehors.
Elle a à peine le temps de se refaire à tout ça qu'en 1529 éclata une nouvelle guerre. Elle durera jusqu'en 1552. On l'appela la petite Guerre de Hongrie. Ce qu'il s'est passé ? C'est très simple. Elizabeta s'est fait envahir par les turcs, les Ottomans et les Autrichiens. Elle a d'ailleurs été surprise de voir que le pleurnichard -merdeux- qu'était Autriche soit devenu comme ça. Elle ne l'emmerdait plus pourtant. Rancune ? Peut-être. Au fait, elle s'en moquait pas mal. Elle était retournée dans sa chambre. Cette... domination la rendait malade, au sens propre du terme. Elle ne bougeait pas de son lit, regardait son peuple paniquer et son armée dont elle était si fière se faire massacrer. Elle partit habiter en 1571 en Autriche, quand l'Accord de Spire fut créé. Il donnait aux Habsbourg une légitimité sur ses terres. Mais elle ne sortait pas pour autant, était agressive... Nous passerons sur cette période, pour la simple et bonne raison que durant ces années, Hongrie n'a rien fait. Elle ne se considérait même plus comme une nation. Elle avait été divisé, soumise. Son boss, en avait-elle encore un ? Elle ne le savait même pas. Et elle détestait ça. Être faible ainsi, elle ne l'aimait. Elle regrettait les anciens jours où on disait qu'elle était un ogre. Cela dura jusqu'en 1593, où il y eut la Grande Guerre de Hongrie, qui ne se termina qu'en 1606. Tout se termine sur un traité, le 23 Juin 1606, signé à Vienne. Le roi de Transylvanie renonça à être celui de Hongrie. Et finalement, le 14 octobre 1607, Matthias de Habsbourg est élu roi par la diète de Hongrie. C'est le début de la Guerre des frères entre l’archiduc Matthias et l’empereur Rodolphe. En février 1608, Matthias signe le pacte de Presbourg avec la diète de Hongrie. Matthias se fait reconnaître chef de la maison des Habsbourg et entame des campagnes militaires contre Rodolphe. Il lui arrache la Hongrie et la plupart des États patrimoniaux (1608-1612).  Et Hongrie, elle remit son nez dehors. Il y eut bien un conflit, la Diète de Presbourg, qui a été un conflit entre le roi Matthias et son frère pour savoir qui aurait la couronne, mais elle n'y fit pas attention. Elle ressemblait à une fille d'une quinzaine d'années, et se remettait à vivre. De 1665 à 1670 il y eut la conjuration des magnats, et surtout, surtout, de 1703 à 1711, il y  eut  la guerre d'indépendance de François II Rákóczi. Elle y participa. Elle redevint fière, elle redevint Elizabeta, le Royaume de Hongrie, elle redevint elle.
Mais elle vivait toujours avec Autriche. Et elle devait s'y faire, leurs dirigeants semblant bien s'entendre. Et puis, tout était encore un peu confus, chez elle.
Et c'est là que vint le après.


A P R E S

Elizabeta se prit d'affection pour le binoclard qu'elle avait tant martyrisé auparavant. Il se trouvait qu'il n'était pas aussi pleurnichard qu'il le semblait, qu'il avait prit du poil de la bête. Mais à sa façon, on va dire. Et puis, chez lui, il y avait de petites nations. Elle qui n'aimait que ce qui était fort et puissant s'étonna à éprouver une affection pour ces petites choses. Comme l'Italie, qu'elle s'amusait à habiller, ou le Saint Empire Romain Germanique, qu'elle trouvait amusant. Mais celui qu'elle trouvait le plus fascinent était définitivement Autriche. En 1740, la Reine Marie-Thérèse d'Autriche devint archiduchesse d'Autriche, mais surtout reine de Hongrie. Celle-ci fut heureuse d'avoir un nouveau  '' point commun '' avec l'Autrichien, d'ailleurs. Lors de la guerre de Succession d'Autriche (1740-1748), et la Guerre de 7 ans (1756-1763), Lizzy aida Roderich, sans aucune hésitation. Elle s'opposa à Prusse – quiétaitdevenuunsacréabrutid'ailleurs – qu'elle considérait autrefois comme un camarade et presque ami, sans le moindre remord quand il s'approchait un peu trop près du maître de maison, que ce soit en temps de guerre ou non.  Et elle resta à ses côtés dans les conflits, petits ou avec plus d'ampleur. Son peuple tenta bien de se rebeller en 1794/1795... Mais ce n'était qu'un complot.
Et puis finalement, en 1867 fut mis en place le Compromis Austro-Hongrois. Cela établissait la double monarchie entre l'Autriche et le Royaume de Hongrie.  Il est signé par l’empereur François-Joseph d’Autriche et une délégation hongroise, dirigée par l’homme d’État Ferenc Deák et dresse le cadre d’un nouveau mode de gouvernement par lequel les régions autrichienne de Cisleithanie et hongroise de Transleithanie étaient gouvernées par des parlements et des premiers ministres différents. L’unité, sous forme d’union personnelle, est alors assurée par un souverain, une armée et plusieurs ministères communs. Vous imaginez, simplement, la joie de la brunette ? Elle avait atteint les 18-19 ans physique, et elle était devenue sans s'en rendre compte la Hongrie plus féminine que garçonne, la Hongrie qu'on connaît tous actuellement, d'ailleurs.
Néanmoins, elle trépignait de joie à cette '' nouvelle ''. Car ce compromis signait surtout le début de l'Empire Austro-Hongrois. Il marcha plutôt bien, jusqu'en 1918. Les habitants Austro-Hongrois étaient sujets d'une monarchie pluriethnique, et même si une minorité d'humains contestent la Souveraineté Habsbourg-Lorraine, la majorité était d'accord, à certaines conditions, telles que le respect des langues, des cultures et des religions de chaque groupe, des écoles, une répartition plus équitable des ressources et des impôts, et une meilleure représentation politique (surtout en Hongrie). Tout fût respecté, dont tout allait bien, non ? Du moins, c'est ce que la brune s'efforçait à croire.
Elizabeta prenait son rôle de nouvelle épouse très au sérieux, pour quelqu'un qui avait été sauvage une grande partie de sa vie. Hongrie vivait néanmoins avec certains soucis, quel partageait aussi avec son nouvel époux soit disant passant : le mécontentement des habitants exclus de ce système, soit en raison de leur religion (autre que catholique), soit en raison de leurs langues et cultures (autres que germanique et magyare) était un facteur de fragilité. En effet, le compromis politique avec les Hongrois lésait les intérêts des autres peuples de la « Double Monarchie », slaves (Tchèques, Slovaques, Polonais, Ukrainiens, Slovènes, Croates, Serbes) ou latins (Italiens, Roumains). Plusieurs conflits ont donc éclatés à cause de ça, même si la majorité approuvait l'union. A part ça, la brune vivait une vie plutôt agréable, si elle se considérait comme Elizabeta et non comme Hongrie. Malheureusement, cette vie qu'elle se mettait à apprécier éclata à la fin de la Seconde Guerre Mondiale, en 1918, avec la défaite de l'Autriche-Hongrie qui était alliée à l'Allemagne. L'empire fût plutôt chamboulé et ce qui devait arriver arriva : les deux états se séparèrent. Hongrie était de nouveau indépendante. Bien que triste de ce divorce plutôt soudain, la jeune femme fit passer son devoir de nation, et se concentra sur ses terres. Elle était indépendante, mais son territoire était maintenant fortement réduit. Le 16 Nomvembre 1918, la République de Hongrie est mise en place. L'âme du nouveau régime démocratique est personnifiée par le comte Mihály Károlyi. Il remplit pour quelques mois les fonctions de premier ministre et de président. Mais une commission française, trace les nouvelles frontières de la Hongrie, en suivant la limite des zones rurales à majorité hongroise du centre du pays, mais sans tenir compte des villes (presque partout à majorité hongroise) ni des zones excentrées habitées par des Hongrois (dans l'est de la Transylvanie par exemple).
Très déçu des pertes territoriales imposées à son pays, le comte Károlyi préfère démissionner. C'est donc en 1919 que prend fin cette République. En y repensant, Elizabeta se dit que tout ça était voué à l'échec, de toute façon. Mais elle n'eut pas le temps d'attendre, que presque immédiatement après cette chute, la République des Conseils fut mise en place. Les communistes avaient pris le pouvoir, avec à sa tête Béla Kun. Ils tentent de reconquérir les anciennes frontières de 1918. Inefficace. Et puis, ce gouvernement ne dure pas longtemps ; soutenue par la mission militaire française du général Henri Berthelot, l'armée du Royaume de Roumanie entre en Hongrie et occupe Budapest : les forces communistes sont vaincues et le régime soviétique est renversé le 6 août 1919. Les Alliés de la Première Guerre mondiale remettent le pouvoir aux forces légitimistes, menées par l'amiral Miklós Horthy. L'archiduc Joseph-Auguste de Habsbourg-Lorraine redevient brièvement régent du pays. Entre août et novembre 1919, Budapest est sous occupation roumaine. Chose que Lizzy n'a pas du tout apprécié. Sa haine vis-à-vis de Roumanie ne fit qu'augmenter. Le Royaume fût restauré en 1920. Des élections sont tenues pour élire une assemblée monocamérale. Le 1er mars, l'amiral (grade qu'il avait obtenu dans l'armée austro-hongroise) Miklós Horthy est élu régent. Il établit un régime dictatorial de type officiellement monarchique. Le 4 juin, le Traité de Trianon est signé : il officialise les frontières de la nouvelle Hongrie. En comparaison du royaume d'avant-guerre, la Hongrie sera amputée de 72 % de son territoire et d'1/3 de sa population magyare et perd son accès à la mer. Et Elizabeta, elle, bouillait. On lui enlevait ses terres, son peuple, et son accès maritime. Génial. Vraiment, génial. C'était une période où elle hurlait sur toute les personnes qui passaient  la narguer, ou qui passaient tout court, Autriche et quelques exceptions à part. En 1921, Autriche essaya bien de restaurer l'Empire avec les Habsbourg, mais ce fût un échec. La jeune femme fût néanmoins touchée par ce qu'elle prit pour attention. Lors de la WWII, Hongrie rejoignit les Forces de l'Axe : Miklós Horthy, qui était alors le boss d'Elizabeta s'allia avec l'Allemagne nazie dans les années 1930, dans l'espoir de revenir sur les pertes territoriales qui ont suivi la Première Guerre mondiale. Elizabeta n'était pas contre. La perte de ses terres l'avait affecté, et elle aurait donné n'importe quoi pour les retrouver, elles et son peuple. Hongrie jouera une part active lors de la Seconde Guerre Mondiale. Cependant, en octobre 1944, alarmé par le retour de la Roumanie dans le camp allié, Hitler remplace Horthy par le collaborateur hongrois Ferenc Szálasi et son Parti des Croix fléchées de type nazi, afin d'éviter que la Hongrie ne rejoigne elle aussi les Alliés. Un gouvernement fasciste hongrois est mis en place, alors que les troupes de l'Union soviétique avancent sur le territoire du pays. Plus de 450 000 Juifs et plusieurs centaines de Roms périrent sous le régime de Horthy – à l'instigation des Allemands et malgré les tentatives du régent pour y mettre fin – et sous le régime de Szálasi. Et Elizabeta ? Elle était trop perdue pour faire quoi que ce soit. Autriche était lui aussi du côté de l'Axe, et cela jouait sûrement. Elle n'avait aucune envie d'être dans le camp opposé de son ancien-époux, tenant toujours beaucoup à lui. Et puis, il y avait aussi Italie, et le blesser était juste impensable pour la belle brune. Tous ces sacrifices, elle les fit sans remords, sans état d'âme. Tout pour son peuple, tout pour ses terres, c'était ce qu'elle se forçait à penser.
Mais tout ne se déroula pas comme prévu, avec la victoire des Alliés. L'alliance de Horthy avec l'Allemagne nazie conduit Hongrie à une nouvelle défaite, et le pays fût occupé par les troupes de Russie et de Roumanie, après la Bataille de Budapest.  Elle fût '' dominé '' par Ivan et entra dans l'Union Soviètique. Elle n'en sortira qu'en 1991. Malgré les insurrections (Budapest, 1956, vit plusieurs insurrections apparaître, et se furent les plus importantes), Elizabeta vivait plutôt normalement, elle devait l'avouer. Peut être parce qu'elle avait appris à garder son calme.
Tout s'enchaîna très vite, jusqu'en 1991. L'ouverture des frontières Hongroise le 1er Janvier 1989, la suppression des barbelés des frontières Autrichiennes par l'armée Hongroise en mai 1989, le Parti Communiste Hongrois qui décide d'abandonner toute référence au communisme en octobre 1989, la manifestation du 23 octobre 1989 regroupant plus de 100 000 personnes réclamant le droit de célébrer l'insurrection de 1956. La foule brandissait le drapeau officiel hongrois — rouge, blanc, vert — dont les insignes communistes ont été soigneusement découpés, les premières élections libres  le 25 Mars 1990... Et enfin sa libération de l'emprise de Russie en 1991. C'est allé plutôt vite pour la femme qu'était devenu Elizabeta.
De nos jours, la Hongrie est devenue un pays plutôt calme, malgré les quelques conflits politiques intérieurs. Elle est membre de l'OTAN depuis 1999, et membre de l'UE depuis 2001. Elle entretient une bonne relation avec une bonne partie des nations.



Dernière édition par Hongrie le Ven 3 Jan - 11:29, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]   Mar 17 Déc - 21:05

Benvenuto Bella Hungary ~ *sourire charmeur*

{Bienvenue :3}
Revenir en haut Aller en bas
Hongrie
À poêle !
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 13/11/2013
Age : 19

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Elizabeta Héderváry
{ Fiche de relations.:
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t109-adjonisten-hongrie-fiche-terminee

MessageSujet: Re: Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]   Mar 17 Déc - 21:15

Merci bien, petit Romano ! ~
Mais range ce sourire charmeur, va, je pourrai être ta mère.

[Merci beaucoup ! :3]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Londres
Que le thé mystique vous bénisse.
avatar

Messages : 61
Date d'inscription : 16/10/2013
Localisation : Autour d'une tasse de thé, cela va de soi.

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Angelina Kirkland
{ Fiche de relations.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t101-tea-time-s-resort
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t77-earl-grey-or-darjeeling-tea-today-that-is-the-question

MessageSujet: Re: Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]   Mar 17 Déc - 21:35

Welcome, Hungary~! :3 *Doux sourire*

_________________

©Alyna
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hongrie
À poêle !
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 13/11/2013
Age : 19

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Elizabeta Héderváry
{ Fiche de relations.:
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t109-adjonisten-hongrie-fiche-terminee

MessageSujet: Re: Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]   Mar 17 Déc - 21:39

Merci Londres. * sourire *
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Slovénie
→Ta folk je čist zmešan
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 19

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Aleksej Eržen
{ Fiche de relations.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t55-aboulez-le-paquet-de-curly-sloveninja
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t12-dites-la-verite-mais-partez-tout-de-suite-apres-republika-slovenija

MessageSujet: Re: Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]   Mer 18 Déc - 8:03

Mamaaaaaaaaaan.

Herm. Tout m'va, sauf l'avatar qu'il faudrait mettre en 200*400, pour le rang personnalisé il t'est vivement conseillé d'en choisir avant qu'un admin mette quelque chose de mauvais goût [trololo], le code me semble bizarre, et la vie n'était pas parfaite jusqu'en 1918. Les ethnies en Autriche-Hongrie vivaient très mal le fait de ne pas avoir leur propre pays, ça chauffait assez. c: .. Après j'ai pas sortit mon cours d'Histoire mais c'est en gros ça.

Tu es sur la voie de la validation cependant. :')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hongrie
À poêle !
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 13/11/2013
Age : 19

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Elizabeta Héderváry
{ Fiche de relations.:
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t109-adjonisten-hongrie-fiche-terminee

MessageSujet: Re: Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]   Mer 18 Déc - 8:36

Je changerai bientôt l'avatar, j'avais remarqué qu'il était un peu... petit ?
Sinon, pour l'histoire, je m'étais imaginé un point de vue plus d'Elizabeta en elle-même que d'Hongrie. C'est pour ça [j'avais vue qu'il y avait eut des conflits lors de mes recherches mais mon esprit à fait yolo.]. Je changerai ! o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pays de Galles
“Land Of Songs
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 27/12/2012
Age : 1592
Localisation : Caerdydd

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Nigel Pryde
{ Fiche de relations.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t58-i-make-demands-you-follow-em-cymru
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t18-randomly-smash-a-keybord-cymru-100

MessageSujet: Re: Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]   Mer 18 Déc - 13:53

La Blondasse à tout dit, donc bienvenue petite Magyare ! C:

_________________
hen wlad fy nhadau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ulster

avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 06/11/2013

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Billy O'Ryan
{ Fiche de relations.:
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t141-luttons-contre-le-roucisme-fiche-d-un-nord-irlandais

MessageSujet: Re: Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]   Jeu 19 Déc - 23:09

Et je te valide~.
Quelques fautes mais rien de bien grave, penses juste à espacer ton récit, les retours à la ligne font toujours du bien ! :'D

Sur ce mon esprit tordu va te chercher un rang amusant je déplace ta fiche, te met ta couleur et cherche un rang. c:
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hongrie
À poêle !
avatar

Messages : 19
Date d'inscription : 13/11/2013
Age : 19

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Elizabeta Héderváry
{ Fiche de relations.:
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t109-adjonisten-hongrie-fiche-terminee

MessageSujet: Re: Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]   Ven 20 Déc - 19:31

Merciiiiiiiiiiiiiiiii ! =D
Urf. Désolé pour les fautes. J'essaierai de voir si je les trouve ou non, mais comme je suis un peu une brêle en grammaire, certaines risque de passer à travers le filet. ;_;
Et je mettrai à la ligne. (y)

Merci encore ! >w<

_________________


Si ton épée est trop courte, allonge-là d'un pas.
                   Proverbe Hongrois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Adjonisten ! ♥ | Hongrie [Fiche terminée !]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» LADY MASTERMIND ♠ Whatever Gets The Job Done [Fiche Terminée]
» Signaler une fiche terminée
» Amber. La solitude n'est pas. [fiche terminée]
» Matabei ASASUISEI - Shodaime Kazekage || Fiche terminée
» Fiche terminée ? Faites le nous savoir.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Draw a circle that's the Earth ♪ » :: Premiers pas ♫ :: { A vos plumes ♪ :: Fiches validées ♪-
Sauter vers: