« Draw a circle that's the Earth ♪ »
{ Bienvenue sur notre forum !
N'hésites pas à t'inscrire ! Tu verras, tout les membres et personnages sont vaccinés, pis ils sont pas méchants~!

Nous t'attendons~

« Draw a circle that's the Earth ♪ »


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ra vezo digabestr ma bro // Bretagne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Ra vezo digabestr ma bro // Bretagne   Jeu 26 Déc - 19:53











Bretagne // Breizh
Mael Askell . ♀ . Europe . France • Angleterre • Allemagne • Autriche • Tous les pays celtiques . Tanaka Reina Fanart . Nation indépendante 8D .
Par France . Nickel ! . 5/7 . ta boisson préférée. .


. Ce à quoi je ressemble .

Bretagne est une jeune fille tout ce qu'il y a de plus normale. Plutôt petite, mince, elle a de longs cheveux bruns, de jolies boucles qui forment un rideau autour de son visage fin. Ses yeux sont noirs d'encre, et si l'on regarde bien on peut voir la mer se refléter dedans. Mais même si elle est mince, ne la sous-estimez pas, car notre Mael nationale a de la force, mine de rien ! C'est bien parce qu'elle a passé son enfance à courir dans les dunes et sur les plages de chez elle, qu'elle vivait "à la dure", qu'elle est aujourd'hui capable de battre au bras de fer un bon nombre de nations masculines ! (Bon, peut-être pas Russie, quand même) Un autre élément physique qui vous permettra de la reconnaître à coup sûr? Cette petite moue qu'elle arbore dès qu'on lui parle de France, d'Angleterre ou de tout autre chose atteignant son intégrité en tant que nation ! Cela la rend à la fois effrayante et adorable, car toute personne connaissant un minimum Bretagne sait que ses colères sont aussi dangereuses qu'une forte tempête d'hiver en Finistère.


. Et dans ma tête ? .

Si vous êtes déjà allés en Bretagne en plein hiver, une chose a du vous frapper : Le gris du ciel et par la même occasion de la mer, les rafales de vent qui balaient la côte atlantique, la pluie battante qui s'abat sur les toits d'ardoise : Comme si la nature n'en faisait qu'à sa tête ; Elle n’obéit à aucune loi, démontre chaque jour à quel point elle est libre et sauvage. Mael lui ressemble. Sauvage, indépendante et fière, elle se moque bien d'être considérée comme une simple région : A ses yeux, elle reste une véritable nation. N'est-ce pas ainsi que son peuple la traite? Ne lui parlez jamais de l'unification avec la France ; Elle est libre, libre comme l'air qui fait bouillonner l'écume. Mais derrière ses airs de garçon manqué, derrière cette carapace de tsundere (car elle en est un beau spécimen), Bretagne est aussi très douce et sensible. Elle est chaleureuse, aime faire la fête, et est très généreuse, comme son peuple breton lorsque l'on prend la peine de le connaître un peu. Respectez-la et elle vous respectera, provoquez-la et elle sera votre pire ennemie. Mais la demoiselle est aussi râleuse et colérique, et ce qui la met le plus en rogne, c'est France. Non, jamais elle ne reconnaîtra qu'elle est maintenant sous l'autorité de prétentieux ! Sa fierté n'a pas de limites, et se plaindre de son "doryphore", comme nous bretons appelons les touristes français qui envahissent nos plages tous les étés, est son activité favorite ! Et bien sûr, elle aime tout ce qui est de tradition bretonne : faire la fête jusque tard dans la nuit les soirs de fest-noz, manger des crêpes, parler breton uniquement pour contrarier France... C'est une véritable peste lorsqu'elle s'y met ! Tout est bon pour faire tourner en bourrique ceux qui l'énervent. C'est sa "petite vengeance" comme elle le dit elle-même, contre toutes ces nations qui se la sont disputées pendant toutes ces années.
Notre Bretagne est donc le savant mélange d'une petite princesse au mauvais caractère, et d'un fier guerrier capable de tout pour défendre son honneur.
 

. C'est moi, et alors ? .

Ce que j'aime : Les tempêtes, les fest-noz, les galettes et les kouign-amann, se plaindre de France, les autres pays celtiques ou opprimés.

Ce que je n'aime pas : Les doryphores, les gens qui chantent Tri Martolod dans sa version française, qu'on lui dise qu'elle n'est pas un pays, qu'on la dérange. Selon les jours, qu'on lui parle, tout simplement.

En bref : Indépendante - Fière - Tsundere - Généreuse - Courageuse
. Il était une fois, une nation .

Comment tout commença.
Deux peuples ont formé la peuplade bretonne : Les gaulois venus de France continentale, et les celtes anglo-saxons venus d'Angleterre. Oui, Bretagne est donc apparentée aussi bien à France qu'à Angleterre ! A cette époque, elle n'est qu'une toute jeune enfant, mais elle fréquente déjà France, Angleterre, et même Espagne qui est un lointain parent, car les mêmes celtes installés en Bretagne sont aussi allés jusqu'en Espagne. En tant que celtes, elle fréquente également Pays de Galle, Ecosse, et les deux Irlandes.

57 avant J-C : La Bretagne contre Grand-père Rome.
Si Bretagne a majoritairement grandi dans l'influence britannique, auprès des Kirkland, elle rencontrera quand même celui qu'on appelle "grand-père Rome", ou Rome Antique, lorsque les troupes de l'Empire Romain viendront conquérir l'Armorique. Après avoir été lamentablement battus, les bretons d'Armorique s'allièrent cependant avec les autres peuples de la façade atlantique pour repousser les romains. Bretagne, qui n'était encore qu'une petite fille à cette époque, se rappelle très bien avoir rencontré France pendant cette période, ainsi qu'Espagne. C'était la première fois qu'elle rencontrait d'autres nations qu'Angleterre et les autres pays britanniques, et même si elle essaie d'enlever ce souvenir de sa mémoire, elle se souvient également très bien avoir eu peur d'eux ! Il reste peu de vestiges de l'occupation romaine en Bretagne, mais Mael n'oubliera jamais comment grand-père Rome a été gentil avec elle pendant toute cette période.

IVè siècle : Petite et Grande-Bretagne, l'alliance avec Angleterre.
Depuis sa naissance, Bretagne a gardé ses liens avec ses frères et sœurs britanniques. Ce lien était encore très fort entre l'ère Romaine et le Moyen-Age, où les bretons lutèrent contre les francs, qui déjà cherchaient à envahir leurs terres. Saviez-vous que les habitant originels de la Grande-Bretagne s'appellent les bretons, puis qu'ensuite on sépara la Grande -Bretagne et la petite Bretagne? Mais Mael déteste qu'on lui rappelle ses liens avec Angleterre, qui ne vaut pour elle pas mieux que France.
Vous avez sûrement entendu parler de la légende du roi Arthur? Et bien dans cette légende, il est question d'Armorique, l'ancien nom de Bretagne, en tant que royaume relié au royaume de Bretagne. Et ce n'est pas un hasard si la forêt de Merlin, Brocéliande, est en Bretagne ! Et oui, notre petite celte pratique aussi la magie, et depuis bien longtemps. Et pour être honnête, bien mieux que son cher frère Angleterre !

Guerre de Succession de Bretagne : France vs Angleterre.
De 1341 à 1362 se déroule la guerre de Succession de Bretagne, opposant Jean de Montfort, soutenu par le roi d'Angleterre, et Jeanne de Penthièvre, soutenue par le roi de France, pour la possession de la Bretagne. Mael s'en rappelle comme si c'était hier, avec cette désagréable impression d'avoir été un bout de viande dans la gueule de deux chiens se disputant leur déjeuner. Elle était coincée entre Angleterre et France, ses deux 'amis', et ne pouvait absolument rien dire ! Il fallut attendre 1381 pour qu'un traité classe la Bretagne comme "neutre" dans le conflit franco-anglais. Mais Mael en garde un souvenir amer, celui d'être une petite nation faible et sans défenses réelles face aux grandes, ces carnassières : Et savoir qu'elle n'a que peu de valeurs pour eux culturellement, mais qu'elle ne les intéresse que pour ses richesses et sa position avantageuse sur la façade atlantique, cela la mit dans une colère incroyable. Pendant des années, elle ignora son ancien ami Angleterre, vexée.

Anne de Bretagne : La Duchesse des cœurs.
Mael n'était encore qu'une jeune adolescente fougueuse et insouciante lorsque vint au monde Anne de Bretagne, fille du Duc de Bretagne François II. A cette époque, Bretagne s'en fichait bien que ses supérieurs aient des enfants, tout ce qui l'intéressait, c'était de vivre sa vie sans qu'on l'en empêche. Mais Anne était spéciale. Lorsqu'elle fut adolescente, le Duc de Bretagne confia à la jeune nation qu'elle devrait veiller sur Anne, car elle était son seul rempart contre les ambitions du roi de France sur le duché. Comprenant l'importance et la dangerosité d'une telle charge, Bretagne ne put qu'accepter et s'affaira à surveiller et à encadrer la jeune duchesse, pour qui elle finit par se prendre d'affection. Après tout, quelqu'un qui met autant en rage le roi de France ne peut être que quelqu'un de bien !
En 1488, les armées de François II accusent une lourde défaite face à l'armée française et le roi de France, pour empêcher la Bretagne de conclure des alliances trop avantageuses, fait signer au duc une clause qui l'oblige à obtenir l'approbation du roi de France avant de marier sa fille. Bretagne était hors d'elle, ce jour là. De quoi ils se mêlent, ces français? De toute façon, dans la tête et dans le cœur de Mael, Anne était celle qui allait tous les renvoyer chez eux et garantir à son pays la liberté, les libérer de la menace d'invasion française ! D'ailleurs, le duc qui meurt quelques jours plus tard, fait promettre à Anne de ne jamais céder à la France. Bretagne en a encore aujourd'hui les larmes aux yeux lorsqu'elle y repense...
Anne épouse ensuite Maximilien Ier, empereur du Saint Empire Romain Germanique. C'est à ce moment là que Bretagne rencontre Saint Empire et Autriche, avec qui elle s'entendra très bien, car après tout, ne sont-ils pas des ennemis de la France à l'époque? Mais cette union est vue comme une grave provocation et la France assiège Rennes afin de faire renoncer Anne à ce mariage. Et finalement, sous le regard dépité de Bretagne, Anne devra épouser le roi de France Charles VIII.
Anne est donc Reine de France, et Bretagne vit pour la première fois, au jour le jour, avec son ennemi de toujours. Cette période est ponctuée par les tentatives d'approche de France, qui échouent toutes lamentablement ; Pour Mael, ce n'est qu'un passage à vide, Anne les conduira jusqu'à la liberté définitive. C'est bien ce qu'avait dit son père sur son lit de mort, non?
Lorsque Charles VIII meurt, Anne épouse son successeur Louis XII, dans des conditions bien différentes : Celui-ci lui reconnaît tous les droits sur la Bretagne. Mael jubile.
Cependant, à sa mort en 1514, la Bretagne n'est toujours pas libre. Sa fille est reine de France à son tour, mais il n'y aura plus de duc de Bretagne. C'est une cruelle déception pour Mael, en plus de la tristesse éprouvée suite à la perte d'une de ses meilleures amies et alliées.

1532-Première guerre mondiale : Le pire cauchemar de Bretagne.
1532. C'était fait. Le pire cauchemar de Mael était devenu réalité. Elle était devenue une province, perdant son indépendance et devant à présent dépendre de ce nul de France ! Quelle honte, quelle humiliation ! Elle en était verte de rage, et dire que c'était sa Anne qui avait démarré tout ça... Comment décrire sa déception et sa colère à cette période de son Histoire? C'était comme perdre une idole, ou ne plus croire au père Noël. Tout s'écroulait.
Pendant plusieurs années, Bretagne du obéir sans broncher et jouer la petite province bien rangée. Malgré l'union, sa nation gardait des droits spécifiques, conditions exigées pour la signature du traité : L'interdiction de la levée d'impôts sur le territoire sans accord des Etats, les bretons doivent être jugés en justice par des bretons, et les ecclésiastiques ne peuvent être que bretons ; Mais cela n'était encore pas assez pour Mael, qui passait des journées à râler contre ce sale fouineur de France et contre ses supérieurs, assoiffés de pouvoir et de biens matériels.
Cependant, en 1588, l'assassinat du duc de Guise ouvre une brèche dans laquelle Mael tente, avec le gouverneur de Bretagne, de s'engouffrer ; Profiter de la situation délicate des guerres de religions pour asseoir le pouvoir d'un nouveau dirigeant breton et peut-être se libérer du tyran français? Dans l'ombre, elle organise cette petite rébellion, mais c'est un échec : son si beau pays devient un véritable bazar, au main des brigands et autres mercenaires. Avec la signature de l'Edit de Nantes en 1598, Henri IV monte sur le trône de France et c'en eut fini des beaux espoirs de liberté retrouvée.
Bretagne se rappellera toujours d'une discussion qu'elle eut avec France à cette période. Il lui reprochait, pour une fois sans mot voilés, de ne pas accepter ce traité et de tenter de se dérober une fois encore. Pour lui, c'était normal qu'elle lui revienne après tout ; C'était le destin des grandes nations de happer les petites. Les larmes aux yeux, bouillant de rage, la jeune femme lui avait alors lancé un terrible :
"Si tu avais plus de respect pour ma nation, alors peut-être que tout cela se passerait mieux!"
Et elle était partie en claquant la porte. Même si elle connaissait France depuis l'enfance, elle n'arrivait toujours pas à se sentir à l'aise avec lui, surtout à cette époque. Ils avaient le même âge, étaient voisins et maintenant alliés, mais il restait à peine plus qu'un inconnu, une menace même.
Pendant les années qui suivirent, Bretagne profita de l'ingérence de l'Etat français pour protéger ses intérêts ; les ports et littoraux bretons devinrent plus prospères et avec France, les relations se tassèrent un peu. Mael avait comprit que plus elle l'ignorait, mieux elle se portait.
Mais avec l'arrivée de Louis XIV au pouvoir, l'absolutisme força le peuple de Mael à se soumettre, en apparences, au pouvoir français. Oui, en apparences seulement, car dans l'ombre se préparait une des plus grandes révoltes bretonnes de tous les temps : La révolte des bonnets rouges. Cette révolte a d'affreuses conséquences pour la pauvre Bretagne ; Son gouvernement est exilé de Rennes à Vannes pendant 15 ans, et une terrible répression est exercée par la France, notamment par le biais d'une hausse des impôts, dont la majorité va retomber sur les petits paysans. Cette fois, France se contentera de hausser les épaules avec un sourire triste. Que pouvait-il pour Bretagne, si elle ne voulait pas accepter la fatalité? Pour lui, elle ressemblait à une de ces mouches qui essaient de sortir mais se cognent contre la vitre, et recommençant, encore et encore, jusqu'à s’assommer.

Seconde guerre mondiale : Adieu Lorient, résistance, le mirage de l'indépendance retrouvée, débarquement.
La seconde guerre mondiale fut compliquée pour Bretagne. Pour tout le monde me direz-vous, certes, mais encore plus pour elle. Il faut dire que tous ces groupes indépendantistes se rapprochant de l'occupant allemand, bercés par des promesses d'indépendance, lui donnèrent mauvaise réputation. Mais très vite, tout s'inversa, et Bretagne délaissa son ami Allemagne pour retourner du côté des Alliés, aidant France, Angleterre et ses autres frères et combattre l'Axe. Cette période fut très sombre pour elle, car de nombreuses villes comme Lorient, furent détruites pendant cette guerre. Il y eut aussi l'épisode du débarquement, auquel bien sûr, Bretagne participa activement avec Normandie.

L'après-guerre : Comment la France a fait disparaître le Breton, le Gallo et la culture bretonne.
Après la guerre, c'est un désir d'unité qui naît en France, et avec cela, une nouvelle répression contre les bretons et les autres régions à forte identité. Cette période, Bretagne s'en rappelle très bien et grince des dents lorsqu'on lui en parle : Cette époque maudite où, à cause de France, elle a été forcée de sacrifier ses langues, le breton et le gallo, au profit du français. Après tout, disait-on aux petits bretons, il faut cesser de parler "cette langue de sauvages", et laisser tomber cette culture "de ploucs", c'est le XXème siècle bon sang ! Cet abandon de la culture et de la langue restera marqué au fer rouge dans la mémoire de Mael, qui fera resurgir la haine qu'elle éprouait à l'encontre de France, à son dépit le plus complet.

Aujourd'hui.
Aujourd'hui, si Bretagne se considère toujours comme un pays à part entière, elle fait malheureusement bel et bien partie de la France, ce qui la met toujours autant en rogne ! Le Breton et le Gallo ont été restaurés comme "langues de Bretagne" et considérés comme de vraies langues, à part entière. Selon Bretagne, c'est bel et bien une tentative désespérée de France pour se racheter. Pourtant jamais Bretagne n'abandonnera son rêve de redevenir une vraie nation indépendante, ni ses habitants d'ailleurs ; Comme dirait le Bro gozh ma zadoù, l'hymne breton, "Ra vezo digabestr ma bro", "Tu seras libre, mon pays" !




Dernière édition par Bretagne le Sam 28 Déc - 20:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Slovénie
→Ta folk je čist zmešan
avatar

Messages : 132
Date d'inscription : 30/12/2012
Age : 19

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Aleksej Eržen
{ Fiche de relations.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t55-aboulez-le-paquet-de-curly-sloveninja
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t12-dites-la-verite-mais-partez-tout-de-suite-apres-republika-slovenija

MessageSujet: Re: Ra vezo digabestr ma bro // Bretagne   Ven 27 Déc - 15:46

Bienvenue m'zelle~. Au plaisir de vous voir au Conseil.

[ Bonne chance pour vot' fiche, et, niiiih Bretagne. *Roule* ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ra vezo digabestr ma bro // Bretagne   Sam 28 Déc - 20:39

La petite sœur celte a fini sa fiche !
(Merci pour le bienvenue, j'espère que vous savez à quoi vous attendre avec elle, ce n'est pas de tout repos de connaître Bretagne =) )
Revenir en haut Aller en bas
Pays de Galles
“Land Of Songs
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 27/12/2012
Age : 1592
Localisation : Caerdydd

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Nigel Pryde
{ Fiche de relations.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t58-i-make-demands-you-follow-em-cymru
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t18-randomly-smash-a-keybord-cymru-100

MessageSujet: Re: Ra vezo digabestr ma bro // Bretagne   Sam 28 Déc - 20:44

Ta validation se fera d'ici qquelques jours si ça ne te derange pas. C:

_________________
hen wlad fy nhadau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ra vezo digabestr ma bro // Bretagne   Sam 28 Déc - 20:52

Pas de soucis :3
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ra vezo digabestr ma bro // Bretagne   Dim 29 Déc - 20:54

*sourire charmeur* Benvenuto Bella ~

{Bienvenue :3}
Revenir en haut Aller en bas
Pays de Galles
“Land Of Songs
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 27/12/2012
Age : 1592
Localisation : Caerdydd

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Nigel Pryde
{ Fiche de relations.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t58-i-make-demands-you-follow-em-cymru
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t18-randomly-smash-a-keybord-cymru-100

MessageSujet: Re: Ra vezo digabestr ma bro // Bretagne   Mar 31 Déc - 19:03

Alors alors ! C'est une bien jolie petite fiche que nous avons là !
Le code c'est pas exactement ça mais t'as le truc donc je laisse passer, et ton avatar n'est pas à la bonne taille. Ce serait bien de régler ce dernier détail, mais sinon tu es validée ! File vite rper ! :3

_________________
hen wlad fy nhadau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Ra vezo digabestr ma bro // Bretagne   Mer 1 Jan - 14:15

Je m'occupe de changer la taille de mon avatar dès que possible, c'était un peu "temporaire" Razz
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ra vezo digabestr ma bro // Bretagne   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ra vezo digabestr ma bro // Bretagne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Bretagne magazine spécial légende arthurienne
» BRETAGNE
» les rois de Bretagne
» Sondage Grande Bretagne
» Contes et Légendes de Bretagne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Draw a circle that's the Earth ♪ » :: Vieilles fiches-
Sauter vers: