« Draw a circle that's the Earth ♪ »
{ Bienvenue sur notre forum !
N'hésites pas à t'inscrire ! Tu verras, tout les membres et personnages sont vaccinés, pis ils sont pas méchants~!

Nous t'attendons~

« Draw a circle that's the Earth ♪ »


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Kan ik frietjes hebben ? Dank u. [Terminée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Kan ik frietjes hebben ? Dank u. [Terminée]   Dim 26 Jan - 14:39











Bruxelles
Bruxelles . Jan Bakhuijsen. Masculin . Europe . Belgique, Pays-Bas, Luxembourg . Makoto Tachibana . Choisissez~ .
Trop fab' . Niets . Alles . J'aime trop. Srsly quoi. 8D .7/7 . BIER .


. Ce à quoi je ressemble .

Grand. Jan, il est grand. Tout grand et tout fin, comparable à une frite en moins mou et moins jaune. Beaucoup moins jaune même, malgré le nombre affolant de touristes asiatiques qui visitent cette ville.
Sa peau est à la base pâle, disons que c'est à cause du soleil. Il faudrait bien qu'elle daigne pointer le bout de son nez, cette grosse étoile! Mais quand elle est là, elle est grandement appréciée. Après, il faut aussi que les nuages prennent des vacances. Mais non, ils ont l'air de se plaire ici. Comme la mauvaise herbe, difficile de s'en débarasser.
Oublions ces vilains nuages et continuons avec notre grand bruxellois.
Il prend relativement soin de ses cheveux. Parfois. Quand il y pense. Pas souvent à vrai dire. Mais ils gardent toujours la même couleur châtain-clair, c'est déjà rassurant. Quand à sa coiffure, eh bien.. C'est court. Et quand il ne se coiffe pas, ce qui est souvent le cas, ça part un peu dans tous les sens. Parfois ça boucle, parfois pas, c'est assez étrange.
Passons à ses yeux. C'est une des choses qu'on remarque en premier lieu chez lui, après sa taille. Il sont verts, un joli vert sinople qui vire au vert avocat lorsque monsieur est fatigué. Ces mêmes yeux sont entourés de cils clairs. Un peu plus bas se trouve son nez, qui est légèrement relevé, et encore un peu plus bas se situe sa bouche, bien souvent étirée en un grand sourire qui lui fait des fossettes. Fossettes qu'il n'apprécie pas tant que ça, soit dit en passant. Ses dents sont bien alignées mais niveau blancheur, c'est pas top. Bon elles ne sont pas non plus jaune canari, fort heureusement, mais on voit quand même qu'elle ont quelque peu perdu de leur éclat d'antan. C'est de la faute au café de tout façon.
Il a de fines mains qui, on le voit bien, sont habituées à manipuler régulièrement des dossiers, feuilles, et autres.
Et pour finir, la manière qu'il a de s'habiller est assez aléatoire. Tant que c'est propre et repassé, il le met.  Et il privilégie les vêtement clairs.

. Et dans ma tête ? .

Jovial ! Oui, Jan est très jovial, il aime la vie il aime les gens, même ces foutus français qui ne savent pas prononcer son prénom correctement ! Parce que oui. Attention. "Jan" se prononce "Yan", et pas "Jean" ! Vous n'aimeriez pas qu'on massacre votre prénom, si ? Lui n'aime étrangement pas. Soit, il est sinon très heureux en général. Ne l'appelez pas "Jean".  
Il a le sens de l'humour, ça oui, sauf en ce qui concerne les blagues sur les belges, mais il a sinon un très bon sens de l'humour. Il peut stopper volontiers une discussion pour une bonne vieille blague qui fait toujours rire quelqu'un. La plupart de ses blagues font rires les autres. La plupart.
Bon vivant. Il mange bien évidemment beaucoup de frites, la plupart du temps les grosses frites toutes grasses mais délicieuses, sans oublier son petit pot de mayonnaise. Et la bière, oh la bonne vielle bière trappiste, comme il l'aime celle-là... C'est une grande histoire d'amour entre eux ! S'il pouvait et qu'il n'avait aucun bon sens, il ne ferait qu'en boire. Le bon sens, oui, il en a.
Vantard. Jan est vantard. Il aime qu'on le surnomme "La capitale de l'Europe". Il est fier, il est content, il se sent supérieur ! Parfois, il en deviendrait odieux, insupportable.
Généreux. Il offrirait volontiers de l'argent aux autres s'il le pouvait, ou plutôt s'il en avait le droit. Il se prend rapidement de pitié pour les personnes qu'il sait dans le besoin.
Économe. Si vous n'êtes pas dans le besoin, vous pouvez toujours rêver pour qu'il vous offre quelque chose. L'argent, c'est pour acheter des bières le pays. Non mais.  

. C'est moi, et alors ? .

Ce que j'aime : Les frites naturellement, le chocolat, les gaufres, manger en général quoi-, la bonne bière trappiste, quand il y a de l'ambiance.

Ce que je n'aime pas : S'ennuyer, quand il n'y a plus de bière.

En bref : Joyeux, vantard, fier, économe.
. Il était une fois, une nation .

À sa naissance, Jan n'était qu'une insignifiante ville de commerce. Fort heureusement pour lui, il avait un port. Grâce à se port, il devint un carrefour marchant ambulant. Vive le port. Les ports c'est bien. VOYEZ ce que peut faire un port. Passons. Durant le douzième siècle, Bruxelles ne cesse d'évoluer. On y construit des moulins à eau, et certains terrains, à l'origine marécageux, sont asséchés. Un de ces terrains en question fit l'objet d'un aménagement d'une place de marché, aujourd'hui connue sous le nom de la Grande-Place. Il en est bien fier aujourd'hui, de sa Grande-Place. Au début du treizième siècle, on construit un rempart autour des principales habitations, ce rempart ayant pour bute de les protéger. En 1229, le duc de Brabant offre à Jan une charte, sa toute première, qui lui garantit de l'autonomie. Dès la deuxième partie du treizième siècle, la population de la ville augmente, et les ducs de Brabant commencent même à préférer Bruxelles à Louvain pour lieu d'habitation. Louvain en voulut à Bruxelles. Le fait est que la réputation du pas-encore-alcoolique augmenta, de même pour sa fierté et pour l'artisanat de luxe ! Ce dernier développement fit fortement s'enrichir la ville. Dans la deuxième moité du quatorzième siècle, grâce aux richesses accumulées, un autre rempart plus long que le précédent est construit, celui-ci protégeant pour a part les nouveaux quartiers et les lieux établis pour les futurs développements.
Au XV siècle, les Ducs de Bourgogne régnèrent sur les Flandres et le Brabant dont Bruxelles devient la capitale. Cette même capitale se verra bientôt attribuer le statut de résidence princière. Pour assurer ce statut, on embellit le palais du Coudenberg, un ancien palais. Malheureusement, il y avait un déclin de draperie, ce dont le secteur de la tapisserie de luxe en profita grandement. À cette même époque, on construit l’Hôtel de Ville, un magnifique bâtiment tout aussi beau qu'important, qui symbolise l'autonomie gagnée par l'autorité communale. En 1482, il y a environ 45000 habitants à Bruxelles. Charles Quint y réside régulièrement, et son règne est considéré comme un âge d'or pour la ville. Un canal est creusé entre Bruxelles et Willebroeck avec son accord, permettant de rejoindre Anvers plus rapidement. Le fils de Charles Quint, Philippe II, décida d'aller habiter en Espagne. Les gouverneurs généraux des Pays-Bas en profitent pour y résider. Durant le règne de Philippe II, des guerres de religions éclatent, et les comtes d'Egmont et de Hornes sont décapités. À la même période, une séparation se fait entre les provinces du Nord et les provinces du Sud.
Au dix-septième siècle, Bruxelles et les Pays-Bas méridionaux, territoires qui forment aujourd'hui la Belgique sauf Liège, le Luxembourg et le Nord-Pas-de-Calais, participent au mouvement catholique de la Contre-Réforme en faisant en sorte d'édifier des édifices religieux de style baroque. Durant cette époque, on utilise beaucoup la dentelle. Seulement, les Pays-Bas méridionaux sont convoités pas le roi Louis XIV, roi qui voulaient agrandir son domaine. Ce roi visiblement égocentrique fit bombarder Bruxelles en 1695, histoire de bien emmerder les bruxellois en montrant qu'il était puissant. Vous n'avez pas idée d'à quel point Jan était furieux contre France. Heureusement, il fit reconstruire immédiatement et entièrement le bas de la ville qui fut complètement anéanti. En 1723, après la guerre de succession d'Espagne, tous les Pays-Bas méridionaux appartiennent désormais à la maison autrichienne des Habsbourg. Les palais du Coudenberg est détruit par un incendie en 1731, et on construisit un quartier néo-classique sur ses ruines durant la deuxième moitié du dix-huitième siècle.
Bruxelles devient la capitale de fait des Etats-Belgiques-Unis durant la révolution brabançonnes de 1789-1790, se déclarant indépendants du pouvoir d'Autriche. En 1795, la France annexe les Pays-Bas méridionaux. De ce fait, Bruxelles devient un banal chef-lieu de département. Encore une fois, sa rancune envers le français ne fait qu'augmenter. À la fin du dix-huitième siècle, le rempart de Bruxelles est détruit. S'en suit la défaite de Napoléon. Les Pays-Bas décident alors de prendre les anciens Pays-Bas du Nord et du Sud. Bruxelles et La Haye sont toutes deux  capitales de cet ensemble. Un événement fera que Bruxelles deviendra un centre de production industrielle fort important. En 1830, la Belgique se révolte contre les Pays-Bas et se proclame indépendante. Bruxelles devient alors sa capitale, officiellement. Sur les traces de l'ancien rempart, on construit de larges boulevards, toujours présents aujourd'hui.
Au dix-neuvième siècle, la ville subit un accroissement quasi-incroyable de la population. En un siècle, elle est passée de 65000 personnes à 625000 personnes!Cette accroissement fut possible grâce à la révolution industrielle. La ville s’agrandit par la même occasion. Il y eu de nombreux travaux. Ces travaux font inscrire Jan dans la lignée des grandes métropoles européennes. Durant le vingtième siècle, le secteur tertiaire devient le plus important secteur de l’économie de Bruxelles.
Durant la première guerre mondiale, Bruxelles fut occupé par les allemands. Et durant la seconde guerre mondiale, le roi Léopold III y resta en tant que prisonnier de guerre. Adolf Hitler eut une entrevue avec, mais n'en retira rien.
En 1958, alors que l'on construit et expose l'Atomium, Bruxelles accueille les institutions européennes. Encore une fois, cela montre sa renommée dans le monde entier. Sinon, en parlant de l’Atomium, il fut rénové en mars 2004.
Aujourd'hui, la Région de Bruxelles-Capitale regroupe dix-neuf communes, et plus d'un million d'habitants. Jan en lui même, quant à lui, possède 150000 habitants.

 



Dernière édition par Bruxelles le Jeu 1 Jan - 14:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Moscou
Pyro-admin et Mère du Peuple
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 22/07/2013
Age : 870
Localisation : Московский Кремль

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Александра Юрьевна Брагинская / Aleksandra Iourievna Braginskaya
{ Fiche de relations.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t97-moscow-there-is-a-burning-fire-that-never-will-expire-deep-in-your-soul
{ Fiche de présentation.: MaJ en cours ♪

MessageSujet: Re: Kan ik frietjes hebben ? Dank u. [Terminée]   Sam 19 Avr - 16:30

Quel est le dernier film à succès en Belgique ?
Tu es validée /o/
Il était dans l'Ouest une fois. Pardon j'avais ri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Kan ik frietjes hebben ? Dank u. [Terminée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Terminé] Un bon petit film [Emma]
» .~oO Cloud D. Cross | The Ashbringer Oo~. [ Retouches terminées]
» Hermione Granger ( terminée)
» 101 TH AIRBORNE (Armée terminée en 1 semaine de quickpainting)
» Azur, adorable petite boule de poils bleue. (Terminé. )

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Draw a circle that's the Earth ♪ » :: Vieilles fiches-
Sauter vers: