« Draw a circle that's the Earth ♪ »
{ Bienvenue sur notre forum !
N'hésites pas à t'inscrire ! Tu verras, tout les membres et personnages sont vaccinés, pis ils sont pas méchants~!

Nous t'attendons~

« Draw a circle that's the Earth ♪ »


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ♦ Hold the Heathen Hammer high ! ♦ Føroyar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féroé
Tróndur til Tórs og til Óðins er blótandi.
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 01/11/2013

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Turið Óðinnsdóttur
{ Fiche de relations.:
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t238-hold-the-heathen-hammer-high-froyar#1204

MessageSujet: ♦ Hold the Heathen Hammer high ! ♦ Føroyar   Jeu 18 Juin - 17:02












Føroyar

Les Îles Féroé, les îles îles aux moutons, donc. . Turið Óðinnsdóttur . Féminin . Europe . Danemark, Norvège, Islande, Suède, Groenland, un peu le UK et l'Irlande . Fait avec mes petites mains délicates . Tróndur til Tórs og til Óðins er blótandi. .
Blblblblbl . Coca + sirop de violettes .


. Ce à quoi je ressemble .

Montagneuses Féroé,
Les runes les plus rancies
Jamais écrites par les dieux
Sur les droits humains !
Le serment d’allégeance
Que Tróndur a fait dans la vérité
Pour tous à ses yeux.


A quoi ressemble Turið ? Nue, à un petit parallélépipède rectangle de chaire. La Féringienne est loin d'être aussi grande que ses frères vikings et atteint le mètre soixante qu'en se hissant sur la pointe des pieds. Non contente d'être de petite taille, elle est aussi trapue. Ses épaules sont larges, elle a du gras en haut des bras, son ventre dépasse au dessus de ses culottes, ses cuisses sont musclées, ses mollets sont épais. Turið a une peau très claire et abîmées par le froid. Ses petites mains sont sèches, rugueuses et elle a le bout des doigts rouges, ses ongles sont inégaux et râpés et elle présente de nombreuses écorchures et autres gerçures sur les paumes. Ses coudes, ses genoux et ses talons souffrent également de problèmes similaires.

Le visage de notre Féringienne est ovale, mais avec ses joues rebondies et bien rouges il paraît plutôt rond, son menton rose étant la seule pointe qui en ressort. Au milieu de cette face joufflue émerge un petit nez lui aussi rose et irrité dont l’arête forme une légère courbe et le bout repointe vers le haut. Juste en dessous, il y a la bouche de Turið, elle aussi émerge, petite et rose, avec des lèvres fines qui couvrent des dents légèrement de travers mais blanches comme du lait frais. Approximativement au milieu de son visage brillent les yeux de Turið. Ils ont la forme d'un fruit sec qu'on ne retrouve pas sous de si hautes latitudes et sont bleu océan avec une pointe de vert autour des pupilles. Ses cils sont courts et clairs. Ces jolis globes oculaires sont surplombés par des sourcils châtains et tassés. Sur les côtés, ses oreilles dont les bouts sont rouges sont trouées un peu partout, vestiges de bijoux en métal. Turið a aussi des tâches de rousseurs, comme si on lui avait soufflé des miettes de pain d'épice à la figure et que quelques unes étaient retombées sur ses épaules et sa poitrine, elle-même ferme mais peu impressionnante.

Les cheveux de la demoiselle viennent lui chatouiller le cou de leurs pointes fourchues. Ils sont fins et rêches, leur teinte se balade entre le blond cendré et le roux. Le plus souvent, elle tresse sa frange inégale contre son front. Sur ses rochers il y fait froid et il y a du vent, Turið porte donc toujours d'épaisses chaussettes, des pantalons en tissus solide qui conserve la chaleur, de bonnes chaussures de marche en montagne avec des semelles épaisses et  de larges (voir trop larges) pulls en laine de mouton, fabriqués sur place. Quitte à se protéger du froid, autant faire marcher l'économie locale.

. Et dans ma tête ? .

Chevauche avec fureur
Fille des rochers,
Réveille les plus sauvages
Vagues de la mer,
Éveille des abysses
La folie furieuse et la peur.


Autant commencer par ce qui est le plus flagrant. Si vous rendez visite à Turið, il est difficile de passer à côté des immenses falaises de basalte et des plaines verdoyantes. La nature est ici la vraie reine, Margrethe peut aller se coucher. Féroé vit au rythme aléatoire des saisons qui parfois se succèdent toutes en l'espace de vingt-quatre heures. Cela ne lui pose pas de problème, elle dispose d'une capacité d'adaptabilité à toute épreuve. C'est chose aisée de contenter la rouquine, elle se satisfait objectivement de tout ce qu'on lui présente, bien qu'à force de lui présenter un certain degré de qualité elle finit par exiger ce même niveau partout où elle va, sans hésiter à le demander explicitement. Facile à contenter, mais elle a tout de même ses standards, faut pas déconner non plus. Néanmoins, si ses exigences matérielles ne sont pas entièrement satisfaite, elle ne s'en plaindra pas. Pas geignarde pour deux sous, Turið sait faire preuve d'un flegme exemplaire quand la situation l'exige. Cependant, un de ses paradoxe est qu'elle est aussi très fébrile la plupart du temps, parfois même maladroite. Elle se cogne les orteils contre les coins de portes et se coupe les mains sur les rochers ( ça lui arrive souvent ). Malgré ces quelques détails, c'est une adulte responsable, je vous jure.

Turið Óðinnsdóttur porte bien son nom. Si son prénom illustre à la perfection la beauté des orages qui la frappent près de 300 jours par an, œuvre du dieu Thor, elle est aussi 'Fille d'Odin', créée par ses soins, elle en est sûre. De toute façon, qui d'autre qu'Odin lui-même pour provoquer un tel chaos au milieu de l'océan ? La Féringienne est extrêmement attachée à sa culture païenne et aux traditions qui en découlent. Même si sa foi chrétienne est très forte, faisant d'elle une des nations scandinaves les plus religieuses, elle ne peut se résoudre à renoncer à ses croyances d'antan qui ont fait d'elle ce qu'elle est aujourd'hui. Et puis il faut avouer qu'elle est très fière de parler encore la langue des vikings, alors elle ne va sûrement pas s'en priver ! C'est que c'est un petit être parfois suffisant, mine de rien.
Turið est très avenante, elle adore qu'on vienne lui parler, qu'on s'intéresse à elle. Curieuse mais polie, elle se retient toujours de poser d’innombrables questions à ses interlocuteurs étrangers. Cependant, si la rouquine est accueillante et peut se montrer extrêmement généreuse, elle attend également qu'on soit tout aussi attentionné et courtois à son égard. Si on faillit à ses attentes, encore une fois, la Féringienne n'hésite pas à nous le faire savoir et pas de la façon la plus douce qui soit ! Turið est très directe et franche, elle ne ment quasiment jamais et est aussi quelqu'un d'honnête qui ne manque jamais à sa parole.

La rouquine est très indépendante. Partisane du « on n'est jamais mieux servi que par soi-même », elle n'apprécie guère qu'on fasse les choses à sa place, même si ça part d'une bonne intention. Une Turið heureuse est une Turið qui s'occupe toute seule de ses propres affaires. C'est qu'elle est de nature solitaire. Bien qu'elle aime la compagnie et les grandes tablées où l'on ripaille en braillant et en trempant ses manches dans la graisse de baleine, elle a besoin de journées passées complètement seule, à rêvasser ou à crapahuter sur les falaises. Par contre, une Turið malheureuse est une Turið à qui on dit qu'elle est Danoise. Même si administrativement elle l'est, dans les fait pas du tout. En fait, elle est même plus proche d'Islande culturellement et linguistiquement que de Danemark. De toute façon elle n'a jamais voulu vivre avec lui, elle ne l'aime pas et si elle reste c'est juste car il lui donne de l'argent gratuit.



deal with it.

. C'est moi, et alors ? .

Ce que j'aime : En vrac, Turið aime les promenades en plein air, les endroits en hauteur, les activités manuelles, sortir en mer, pêcher, les oiseaux, s'allonger dans l'herbe, enfiler des pulls en laine, le chocolat anglais, la mythologie nordique, la bière, l'alcool de manière général en fait, se battre (même si en général elle se fait vite terrasser), manger des choses grasses et fermentées (ça relève les arômes naturels et en plus ça se conserve mieux), les étagères, la poésie (orale bien entendu), danser pendant des heures jusqu'à en avoir le tournis et le souffle court, toucher les choses à pleine main que ce soit la pierre froide l'eau d'un torrent ou la laine épaisse d'un mouton, les instruments de musiques (elle ne sait pas très bien en jouer mais elle les trouves tout de même très beaux), la menuiserie, danser, les moutons, les plantes aromatiques, escalader des rochers, être seule et chanter, chanter avec du monde autour d'un feu les étrangers mais pas trop chez elle non plus, faire craquer ses articulations, prendre un bain chaud, puis la famille pour la forme, même si elle a tendance à se faire zapper.

Ce que je n'aime pas : En revanche, elle apprécie moins de ne pas avoir des journées où elle est seule, porter ses cheveux longs (non seulement c'est encombrant mais en plus ils ne sont pas beaux), les boissons gazeuses, les plats trop 'light', les gens impolis et ceux qui sont désagréables, les étrangers trop chez elle, devoir bander ses mains car elle s'est encore blessée en touchant un truc qu'il fallait pas, ceux qui critiquent son mode de vie et sa façon de se nourrir, surtout ceux qui lui font des réflexions à propos de la chasse à la baleine. Turið s'énerve très rapidement quand le sujet est mis sur la table, cette espèce se porte parfaitement bien et si son peuple les tue c'est exclusivement pour se nourrir. Sur un archipel où le seules ressources sont les moutons et ce qui se trouve en mer, on n'a pas d'autre choix que de se débrouiller, surtout qu'elles souffrent déjà moins que les animaux élevés en batterie dans le reste de l'Europe, si ça paraît aussi sanglant c'est à cause de l'eau. Enfin, elle apprécie peu Danemark, pour des raisons plutôt évidentes.

En bref : Indépendante ; simple ; accueillante et polie ; honnête ; viking (soit fière, parfois gueularde avec un sévère penchant pour la boisson) ; solitaire.
. Il était une fois, une nation .

Il y a de cela des millénaires, alors qu'il surveillait le monde depuis Asgard, le dieu Odin jeta une poignée de pierres noires (dix-huit rochers pour être précise) au beau milieu de l'océan Atlantique. Puis, au IXe siècle, les Norvégiens s'installèrent sur ces rochers depuis recouverts d'herbe tendre et battus par les vents. Ce qu'il s'est passé entre temps, Turið a beaucoup de mal à s'en rappeler. On dit que ce sont des moines, des Ecossais, des Irlandais, un certain Brendan qui a été le premier à l'appeler « Île aux moutons » ? Elle se souvient d'avoir été un lieu d'ermitage et de repos pour ces sages hommes vers le VIe et le VIIe siècle, mais rien de bien concret.
Durant le règne d'Harald Ier de Norvège (entre le IXe et le Xe siècle, donc) Grímr Kamban, fuyant la tyrannie de ce roi (celui à la Belle Chevelure) aurait fui le continent avec une poignée d'autres vikings pour s'installer sur la péninsule (d'autres sont partis plus loin, vers l'Islande, mais cela ne nous concerne pas aujourd'hui). Kamban était-il d'origine celtique ? Ou était-ce un de ces Norvégiens convertis tôt par les moines irlandais ? Un Norvégien-Gaël ? Un homme de l'est ou un homme de l'ouest ?

Tant de questions que nous quittons à présent pour nous rendre aux alentours de l'an 1000, quand Turið a été convertie au christianisme et qu'une église a été construite au sud de Streymoy, l'île principale de l'archipel. Bien moins divertissant que les sacrifices aux dieux nordiques, si vous voulez mon avis. En parlant de Nordiques, c'est en 1035 que les îles ont été rattachées à la couronne de Norvège. Ces deux faits étaient l'oeuvre de Sigmundur Brestisson, exhaussant le souhait du roi Óláfr Tryggvason, qui voulait s'emparer des îles Féroé. Quelle brillante idée d'envoyer son peuple en exil au beau milieu de l'océan ! Cependant, le voyage ne fut pas de tout repos pour le brave Brestisson car il dut se frotter au terrible viking rouquin Tróndur í Gøtu qui éleva le marteau de Thor dans le ciel pour repousser le christianisme contre lequel il lança une malédiction ! Brestisson manqua de se faire tuer par des foules en colère alors il entra par effraction chez Tróndur í Gøtu, en armes. Les Féroé devinrent donc chrétiennes. C'est en 1280 que l'archipel est pour la première fois nommé Fárei, puis Færøer. Jusqu'au XIVe siècle il ne se passe plus grand chose. Les îles sont occupées, scandinavisées, habitées, vous connaissez le topo.
XIVe siècle, donc, car c'est à partir de là que les Féroé présentent un important intérêt commercial pour la double couronne de Danemark-Norvège, future union de Kalmar, qu'elles rejoignent en 1386 pour devenir en 1390 la propriété de Henry Sinclair, un noble Ecossais-Norvégien. Il est important de mentionner que le bonhomme était également comte des Orcades, baron de Rosslyn et seigneur des Shetland. Rien que ça. Si le XVIe siècle était pour le sud de l'Europe une période riche en arts et en sciences, ce fut juste ici la période durant laquelle le roi Kristian III a imposé le luthérianisme à la place du catholicisme romain et ce en seulement cinq ans, faisant de Turið la plus religieuse des Scandinaves.

Pendant son temps au sein du royaume de Danemark qu'elle a rejoint en 1536, Féroé était, tout comme Islande et Groenland, loin d'être bien traitée. La langue féringienne était, entre autres, interdite d'usage, ce sont des choses courant lorsqu'un peuple en domine un autre. Le grand Danois était-il frustré de ne plus avoir la main sur la Norvège depuis 1814 ?

Faisons à présent un bond jusqu'au 12 avril 1940. Alors que le Danemark est occupé par l'Allemagne nazie, le Royaume-Uni lance l'Opération Valentine qui consiste à envoyer des troupes occuper les Féroé dont l'emplacement géopolitique est stratégique pour prévenir une avancée allemande. Turið aimait bien ces Anglais, ils étaient très polis et échangeaient du chocolat contre des briquets. En mai, la Royal Navy est remplacée par des troupes de croiseurs puis de fusilliers, tous Écossais. C'est d'ailleurs durant cette occupation que le seul aéroport de l'archipel a été construit. Si la Luftwaffe a occasionnellement attaqué les îles, aucune invasion n'a été tentée. Les dernières troupes Britanniques partent en 1945.
Alors que les Féroé étaient jusqu'ici considérées comme un comté Danois, c'est en 1948 qu'elles prennent enfin une semi indépendance. Déjà en 1946, un référendum pour une indépendance totale a été tenu et présentait une majorité de oui. Malheureusement, la totalité de la population n'avait pas voté et le gouvernement féringien fut aboli par le roi. En 1948 donc, le féringien est donc reconnu comme langue officielle des îles (toujours avec le danois, faut pas déconner non plus) et le drapeau local est reconnu par les autorités danoises. Semi victoire, mais c'est déjà pas si mal.

Depuis, il ne se passe plus grand chose chez Turið. Elle a refusé en 1973 de rejoindre l'Union Européenne, nombre de jeune filles immigrent à l'étranger pour leurs études, elle s'est faite boycotter à cause de ses grindadráp et autres chasses à la baleine.. La routine.


_________________
«  Hastið í hernað hamranmna døtur, vekið til veldis vilt glaðustrok; gravið frá grunni goysandi orrusturok. »




Dernière édition par Féroé le Lun 27 Juil - 19:37, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féroé
Tróndur til Tórs og til Óðins er blótandi.
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 01/11/2013

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Turið Óðinnsdóttur
{ Fiche de relations.:
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t238-hold-the-heathen-hammer-high-froyar#1204

MessageSujet: Re: ♦ Hold the Heathen Hammer high ! ♦ Føroyar   Dim 21 Juin - 1:52



    Autrement dit, j'ai fini ! ♥ Je m'excuse d'avance pour les approximations historiques, c'est difficile de trouver des sources fiables sur son histoire ancienne, la plupart des trucs tiennent de la légende..

_________________
«  Hastið í hernað hamranmna døtur, vekið til veldis vilt glaðustrok; gravið frá grunni goysandi orrusturok. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: ♦ Hold the Heathen Hammer high ! ♦ Føroyar   Dim 21 Juin - 2:14

*regard timide soit mais un grain hautain envers la féringienne* B-... Bienvenue le mouton roux.

( *80'S YOLO DANCE IN THE AIR* bounce )
Revenir en haut Aller en bas
Moscou
Pyro-admin et Mère du Peuple
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 22/07/2013
Age : 869
Localisation : Московский Кремль

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Александра Юрьевна Брагинская / Aleksandra Iourievna Braginskaya
{ Fiche de relations.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t97-moscow-there-is-a-burning-fire-that-never-will-expire-deep-in-your-soul
{ Fiche de présentation.: MaJ en cours ♪

MessageSujet: Re: ♦ Hold the Heathen Hammer high ! ♦ Føroyar   Dim 21 Juin - 13:01

Tout ceci est très bien, je te valide~. J'ajoute simplement - pour ma bonne conscience toujours - que les Féroïens m'ont l'air tout particulièrement attachés au chant et à la danse. Pour ce qui est de l'histoire, du fait qu'ils ont préféré ne rien écrire du tout pendant des siècles je comprends bien que ce doit être compliqué (ce pourrait être intéressant à exploiter d'ailleurs, je me demande s'il existe une phobie de l'écriture /PAN/). Autrement, si tu cherches à approfondir, tu pourrais peut-être déterrer quelques détails avec des recherches sur des personnalités précises, ça aide souvent lorsqu'on manque de ressources (je prends par exemple le nom de Magnus Heinason). J'ai aussi cru lire une histoire de rebelles qui auraient joliment foutu la merde au XVe siècle à Fugloy, enfin tu creuseras si tu le désires.

Par curiosité, comment sommes-nous censés prononcer Turið ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pays de Galles
“Land Of Songs
avatar

Messages : 119
Date d'inscription : 27/12/2012
Age : 1592
Localisation : Caerdydd

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Nigel Pryde
{ Fiche de relations.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t58-i-make-demands-you-follow-em-cymru
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t18-randomly-smash-a-keybord-cymru-100

MessageSujet: Re: ♦ Hold the Heathen Hammer high ! ♦ Føroyar   Dim 21 Juin - 13:40

    Shet > ( *intense bootyshake* )

    Yay~. Ils sont très attachés à la poèsie aussi ! Est-ce que j'ai oublié de le mettre ? Oui. Ça m'apprendra à écrire si tard, j'ajouterai ça après mardi. Je retiens l'idée de chercher avec les noms des gens, j'y avais pas pensé, merci ! En ce qui concerne le coup de Fugloy je complèterai après mardi encore une fois.

    Alors, Turið se prononce Touri et Touriï seulement s'il y a une voyelle derrière car en féringien le Ð est muet, aussi le R est roulé-soufflé, tu vois ce que je veux dire-

_________________
hen wlad fy nhadau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ♦ Hold the Heathen Hammer high ! ♦ Føroyar   

Revenir en haut Aller en bas
 
♦ Hold the Heathen Hammer high ! ♦ Føroyar
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 01. Spy Game in McKinley High [CLOS]
» A pleurer Dark MC Hammer
» Un-Break Hammer
» Jeu de pirates : Legend of the high seas ?
» A cold sweat high-headed believer ∞ 01/02 - 08:43

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Draw a circle that's the Earth ♪ » :: Premiers pas ♫ :: { A vos plumes ♪ :: Fiches validées ♪-
Sauter vers: