« Draw a circle that's the Earth ♪ »
{ Bienvenue sur notre forum !
N'hésites pas à t'inscrire ! Tu verras, tout les membres et personnages sont vaccinés, pis ils sont pas méchants~!

Nous t'attendons~

« Draw a circle that's the Earth ♪ »


 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 « Il y a quelque chose de pourri au Royaume de Danemark »

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Féroé
Tróndur til Tórs og til Óðins er blótandi.
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 01/11/2013

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Turið Óðinnsdóttur
{ Fiche de relations.:
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t238-hold-the-heathen-hammer-high-froyar#1204

MessageSujet: « Il y a quelque chose de pourri au Royaume de Danemark »   Mer 5 Aoû - 23:38



Les cabanes en bois du port de Copenhague bourdonnaient. L'air sentait la marée et la pluie. Elle frissonnait.
Ses petits pas résonnaient sur les quais. Elle avait les cheveux dans les yeux. Le ciel était gris.


♦ Hans konning han sidder på København, han lader de lønnebrev Skrive ♦


Cet homme, elle le haïssait. C'est ce qu'elle se disait à chaque fois qu'elle le regardait. Il était beau avec ses cheveux blonds et ses vêtements pourpres. Elle aurait tout donné pour ne plus le voir. Ses jupons étaient alourdis par la pluie, ses longs cheveux roux collaient sur ses joues, de l'eau gouttait sur sa nuque et la faisait frissonner. Elle ne voulait plus le regarder, mais était pourtant venue à la capitale de son propre chef. Elle s'était toujours vantée de sa grande honnêteté, ce n'était pas pour baisser la tête et ne rien dire alors qu'elle en ressentait le besoin.
Elle était entrée dans le joli salon sans se faire annoncer. Sa respiration s’accéléra. Il ne l'attendait pas, elle espérait l'avoir pris au dépourvu. Mais elle le connaissait, le Danois, il ne se laissait pas déstabiliser pour si peu. Pas pour si peu. Une jeune femme pâlotte et trempée des pieds à la tête n'était sûrement pas ce qu'il avait eu à affronter de plus impressionnant.

Elle se risqua à plonger son regard dans celui de son souverain, elle se força à ne pas détourner les yeux. Elle avait soigneusement préparé ses mots, un par un, en danois, sans presque aucune faute. Aujourd'hui, Turið Óðinnsdóttur allait dire à Mathias Kohler tout ce qu'elle avait sur le cœur. Aujourd'hui, elle allait lui dire qu'elle souffrait de rédiger dans cette langue qu'elle n'aimait pas, qu'elle craignait pour l'avenir de son propre dialecte qu'elle n'avait jamais eu besoin d'écrire. Elle voulait lui dire que c'était un tyran, qu'elle était malheureuse, qu'il l'avait arrachée à sa famille. Elle ne voulait pas le laisser le temps d'ouvrir la bouche, mais craignait qu'il ne l'arrête si elle parlait en premier. Alors, finalement, elle se lança. Ses paroles glissèrent comme l'eau d'un torrent et, si elle butta sur la prononciation de quelques termes, elle ne se découragea pas. Du moins c'est ainsi qu'elle se l’imaginait. En vérité, sa voix tremblait autant que ses mains et elle articulait à peine. Elle avait déjà longuement hésité sur la façon dont elle devait s'adresser à lui. Devait-elle l'appeler « monsieur » ? « Monsieur Kohler » ?

- Mathias.

De crainte qu'il ne l'ait pas entendue, elle se racla la gorge et répéta son nom d'une voix plus forte. Elle marqua une pause et regarda sur la droite, comme un comédien qui se remémore son texte. Elle observait les étagères recouvertes de bouquins. Son cœur battait trop vite. De quoi avait-elle si peur ? Il y avait pire, comme personnage.

- Tu ne pensais pas me voir aujourd'hui, je pense !

Elle partit à rire, un rire nerveux. Son accent était épouvantable, son vocabulaire était pauvre, redondant, simple. Il ne la prendrait pas au sérieux, c'était certain. Pire, il rirait d'elle, l'enverrait paître avec les ovins de chez elle. Elle prit de grandes inspirations pour se calmer. Il ne fallait pas qu'elle se ridiculise davantage. Elle avait appris par cœur après tout.

- La raison de ma présence là … ici … c'est mon statut. Comme tu dois savoir, il ne convient pas à moi. Elle grimaça. Cette phrase était mal formulée, elle en était sûre. Tu conviendras donc de changer cela. C'est-à-dire me donner plus de liberté et parler ma langue. Enfin pas toi … moi … Je connais mal le danois, tu conviens que c'est très gênant au quotidien et aussi injuste de me l'imposer.

Elle le jaugea du regard. Il n'y avait pas de raison qu'il ne l'ait pas comprise, elle avait parlé lentement et appris de nouveaux mots spécialement pour l'occasion. Devoir apprendre de nouvelles phrases dans un idiome qu'elle venait demander à ne plus être contrainte de connaître, c'était assez problématique comme situation. Turið Óðinnsdóttur baissa les yeux vers ses petites mains roses. Cette fois elles n'étaient pas pansées ni même éraflées. Elle espéra ne pas avoir à en venir aux mains avec lui, Mathias Kohler n'aurait aucun problème à la mettre au tapis.

_________________
«  Hastið í hernað hamranmna døtur, vekið til veldis vilt glaðustrok; gravið frá grunni goysandi orrusturok. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Danemark
Vivre, c'est dormir, manger, boire.. Se battre
avatar

Messages : 3
Date d'inscription : 16/03/2015
Age : 22
Localisation : Copenhaguen

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Mathias Kohler
{ Fiche de relations.:
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t237-les-petites-peines-sont-bruyantes-et-les-grands-chagrins-muets#1202

MessageSujet: Re: « Il y a quelque chose de pourri au Royaume de Danemark »   Ven 14 Aoû - 10:54

La météo était exécrable, la pluie glissait lentement sur les vitres. Mathias regardait celle-ci avec une passion feinte. Il attendait patiemment, ce qui n'était pas dans ses habitudes, il avait le sang chaud et ça tout le monde le savait. Mais il attendait deux choses, la première ne tarda pas à arriver une serviette qu'il lança a la petite femme trempé de la tête au pied, Turið, la deuxième chose était que celle-ci prenne la parole. Pour qu'il sache pourquoi elle avait pris la peine de se déplacé jusqu'ici alors qu'elle n'était pas attendue. Il se perdait dans la contemplation des gouttes de l'autre côté de la vitre, il se focalisait sur autre chose que la demoiselle dégoulinante dans son bureau. Il fallut de longue minute pour que celle-ci n'ouvre la bouche.

- Mathias.

Lentement il tourna la tête puis le reste de son corps quand elle l'appela à nouveau, pour lui faire face. Maintenant qu’elle se décidait à parler, elle avait toute son attention. Qu'avait-elle de si important à lui dire pour venir faire le déplacement?

- Tu ne pensais pas me voir aujourd'hui, je pense !

Le nordique ne put retenir un léger grognement, elle avait raison... Mais ce n'était pas une raison pour l'annoncer ainsi, il pensait avoir été assez clair dans sa gestuelle envers elle. A croire qu'elle était trop anxieuse pour y faire attention, pour preuve il suivit son regard qui fixait une bibliothèque et son rire nerveux résonna légèrement dans la pièce silencieuse.  Il attendit encore qu'elle prenne la parole, pour le moment il n'avait rien à lui dire, après tout elle n'avait qu’annoncer un fait.

- La raison de ma présence là … ici … c'est mon statut. Comme tu dois savoir, il ne convient pas à moi.

Elle grimaça et lui aussi, sa façon de parler n'était pas vraiment agréable à entendre. Comme celle d'un jeune enfant... qu'elle n'était plus. Il ne l’interrompit pas préférant entendre de quoi elle se plaignait.

- Tu conviendras donc de changer cela. C'est-à-dire me donner plus de liberté et parler ma langue. Enfin pas toi … moi … Je connais mal le danois, tu conviens que c'est très gênant au quotidien et aussi injuste de me l'imposer.

Immédiatement, ses sourcils se froncèrent et ses yeux océan prirent une teinte plus glaciale, alors c'était seulement ça. Elle était venue juste pour une complainte de gamin.

-Non.

Sa voix trancha ferme et froide.

-Ce n'est pas injuste. Tu vis désormais sous ma tutelle il donc normal que l'on puisse communiquer. Il TE faut donc apprendre ma langue et son écriture.

Mathias ne la quitta pas du regard, elle pouvait continuer à se révolter si ça lui chantait mais il ne flancherait pas. Il n'avait pas peur d'elle et elle le savait pertinemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Féroé
Tróndur til Tórs og til Óðins er blótandi.
avatar

Messages : 13
Date d'inscription : 01/11/2013

Tout sur une nation. ♪
{ Nom Humain.: Turið Óðinnsdóttur
{ Fiche de relations.:
{ Fiche de présentation.: http://thats-the-earth.forumactif.org/t238-hold-the-heathen-hammer-high-froyar#1204

MessageSujet: Re: « Il y a quelque chose de pourri au Royaume de Danemark »   Lun 31 Aoû - 22:00

Ce serait mentir de dire que Turið n'eut pas un mouvement de recul quand le grand Danois répondit à la négative. Elle n'était pas prête. Elle ne s'y attendait pas. On ne lui avait jamais rien refusé jusqu'alors. Du moins elle s'était battue à chaque fois et avait réussi à obtenir ce qu'elle souhaitait. Elle se ressaisit vite cependant, essayant sans grand succès de ne pas laisser transparaître son état d'esprit. Mathias ne semblait pas très enclin à la discussion, il lui faudrait donc trouver d'autres moyens d'approche plus subtiles. Elle frissonna à nouveau. Elle allait tomber malade. Hésitant à lui réclamer des habits secs, elle s'avança vers lui.

-
Alors … Pourquoi c'est moi qui dois parler ta langue ? C'est toi qui veux que je reste sous ta tutelle, pas moi, donc c'est toi qui dois apprendre ma langue. Logique.

Du moins ça l'était pour elle. Cette situation ne lui était pas si familière que ça. Quand Norvège était venu ils parlaient sensiblement la même langue et ça n'avait posé problème à personne. Pourquoi fallait-il que Danemark soit si entêté ?

-
De plus, je n'ai jamais voulu être là, être ta colonie. Qu'est-ce que je t'apporte ? Rien ! A part de la laine peut-être mais bon, ça fait loin juste pour de la laine, tu crois pas ?

La triste vérité étant qu'il s'agissait là de son argument choc, elle resta immobile, les bras croisés, les sourcils froncés, le visage crispé à force de se retenir d'éternuer, les yeux rivés vers
lui. Finalement, la subtilité, ce n'était pas son truc. Qu'allait-elle faire s'il ne cédait pas ? Elle rentrerait bredouille à Tórshavn ? Annoncerait à son peuple qu'il lui faudrait apprendre à communiquer en Danois ? Se laisserait écraser par l'envahisseur étranger ? Hors de question.
Viljið tær nú lýða á
meðan eg man kvøða
Um teir ríku kongarnar
sum eg nú um røða.

_________________
«  Hastið í hernað hamranmna døtur, vekið til veldis vilt glaðustrok; gravið frá grunni goysandi orrusturok. »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: « Il y a quelque chose de pourri au Royaume de Danemark »   

Revenir en haut Aller en bas
 
« Il y a quelque chose de pourri au Royaume de Danemark »
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Y a-t-il quelque chose qui puisse valoir ...
» Envie de taper sur quelque chose
» Si vous voyez quelque chose tomber en poussière, sachez que la Lumière approche.
» Dessine-moi... Quelque chose :B
» Un lien c'est quelque chose d'unique, qu'il soit positif ou négatif. Alors, vous en voulez un avec moi ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« Draw a circle that's the Earth ♪ » :: Partie RPG ♫ :: { Europe ♪ :: Passé ♪-
Sauter vers: